Ski hike, Briançon, France

Quoi de neuf Docteur ?

2 octobre 2017

Peu d’activité sur mon blog au premier semestre 2017…

J’ai une bonne excuse.

Bien que je fusse tout le temps derrière mon ordinateur, je rédigeais un manuscrit, retraçant et caractérisant 3 années d’un travail de recherche. J’ai finalisé ma thèse, démarrée en février 2014, avec une belle prestation lors de ma soutenance le 30 juin 2017.



Comme toutes thèses singulièrement complimentée, s’en est suivi un pot et un buffet bien sympa avec toute mon équipe de travail, mes amis et ma famille venue me soutenir. Je rejoins donc mon frère au rang des docteurs. Plus précisément, je suis « Docteur en Chimie et Physico-chimie des matériaux », grade obtenu à l’Université de Montpellier.


Ma thèse s’intitule : « Élaboration de membranes non-oxydes de type SiBC pour la maîtrise de la contamination dans les réacteurs à eau pressurisée ». Plus simplement le développement s’intéresse à l’élaboration d’un amalgame céramique, dit filtre à « nanoparticules » (10-6 mm), visant à discriminer leur nature et leur densité sous 300°C et 150 bars. Pour faire encore plus simple, j’ai passé 3 années et demi de ma vie à prospecter un monde infiniment petit, 1 million de fois plus petit que le millimètre.



“C’est ça la vie : un fragile équilibre entre l’harmonie et le chaos” M. Gilbert-Dumas - Coeur de 2µm, observé lors d'une analyse MEB.


C’est une expérience qui aura éveillé et canalisé ma curiosité scientifique. C’était aussi une autre façon de reculer mes limites personnelles. Au terme de cette période, il me semble opportun de remercier à nouveau les équipes de l’IEM (Institut Européen des Membranes) et d’AREVA NP , pour m’avoir accueillie et m’avoir apportée cette nouvelle expérience de vie.

Rajoutant à ce bilan, une année passée au MIT, Boston, Massachussets, j’adresse tout particulièrement mes remerciements à 2 hommes croisés là-haut dans la montagne, une nuit d’hiver. Ils m’ont permis l’ensemble de ce petit bout de destinée, Philippe Ligerot et Luc Oursel.

A présent, cette vie prend un autre tournant pour quelques temps. Depuis mon Bac, et après 9 années d’un investissement rigoureux dans mes études, m’ayant conduit à un diplôme d’ingénieur et ce grade de Docteur, je vais me consacrer tout aussi pleinement, à équilibrer la balance de mes motivations. Je commence un tour du Monde pour y exprimer une boulimie, celle de mes premières heures de gamine… en manque d’une nature stupéfiante, en manque de grimpe, sous toutes les formes, blocs, croutes, trad, bigwall, sans Est, sans Ouest et du Nord au Sud.